Chantal

« Je suis arrivée plus petite qu'une goutte d'eau et j’ai maintenant la force d'une rivière. »

L’arrivée

C’est dans un taxi, au début des années 70, que le ciel s’est ouvert. Pour être plus précise, coin Mont-Royal et De Bullion. Ma mère a eu la surprise de sa vie quand les valves ont lâché. Je m’annonçais comme une turbulence atmosphérique que la gravité poussait vers le bas, là où il n’y a qu’une seule sortie. Le fruit du hasard fit que j’arrivais, mais pas dans le bon sens. C’était peut-être un signe que ma vie n’allait sûrement pas être une belle ligne droite toute bien tracée.

Lorsque je suis arrivée dans ce monde, j’avais le visage bleu. Aux dires de ma mère, j’étais gonflée comme un ballon entre ses cuisses. Le médecin annonça que je serais différente des autres, un peu plus lente, je ne sais plus. On m’avait déjà étiquetée. Le premier barreau de l’échelle me serait sûrement impossible à atteindre.

Il arrivait que des orages électriques viennent me traverser le corps tout entier, me laissant épuisée. Ma mère me couvrait d’une tonne de serviettes humides pour me ramener du pays de la mort. Je marchais moins vite mais pas mon cerveau. J’arrivais des étoiles où un cosmos infini d’ADN m’avait un jour transmis la vie. Je crois qu’une fée s’est penchée sur mon berceau pour murmurer que jamais rien ne me serait impossible à atteindre et que c’était à moi de le découvrir. Voilà, la vie m’avait donné un cadeau : celui de la clairvoyance des cœurs.

La route

Je suis, je respire, je vis. Quand on me lâcha la main pour la première fois, je savais déjà marcher. Un des plus grands miracles est de connaître sans avoir appris. La force de vie que j’avais dans les veines me donna l’élan de me dépasser. Et même si le temps qui court apporte avec lui mes années qui passent, je le veux encore ce

temps qu’il me reste, j’ai encore à faire, à découvrir, à me découvrir. J’ai appris les couleurs des émotions qui font la beauté de l’être humain.

Nous sommes tous porteurs d’une lumière qui veille sur nous, même quand la nuit semble sombre. Le courage de certains m’inspire. D’autres me font réfléchir sur qui je suis. Quand je vois la grandeur d’âme chez quelqu’un je vois aussi la mienne et la tienne.

J’ai eu la chance de franchir une porte qui m’a ouvert sur le monde. Ce beau livre qui m’a raconté mille vies, commençant par un éclat de joie, puis passant par la peur, le courage, et la volonté de rester en vie, continuer à aimer encore, sans attente. Je sais que je n’aurai pas de regret quand viendra la fin parce que ce sera le commencement.

L’arrivée

À chacun son parcours de vie. Comme l’arc-en-ciel après la pluie, je suis ce que je suis. Je suis née d’une étoile qui brille encore. Lorsque je regarde au fond du puits, je vois tous les dons que j’ai reçus et je ressens beaucoup de gratitude pour toutes les belles choses que la vie m’a réservées. J’ajoute des années à ma vie avec la certitude que je suis amour. C’est ce qui nous unit tous jusqu’à la fin de notre voyage.

Je suis miracle.

Depuis le commencement, tu m’as aimée, moi qui étais encore dans le doute. J’ai appris plus tard que j’étais miracle de ta lumière divine. Depuis mon tout premier éveil dans ce monde, tu n’as jamais cessé de m’aimer. Tu es cette voix qui m’a guidée vers les bons sentiers mais que je n’ai pas toujours écoutée. Dans mon cœur se cachait une vérité, celle de la parole juste qui élève l’âme.

Le cadeau de la foi m’a rendue indestructible. Je marcherai dans les ténèbres les plus sombres en sachant que tu es là pour guider mes pas. Jamais plus je ne connaîtrai la peur et la solitude car je porte la foi et l’espérance. Tu es le divin en moi, partagé dans l’infini. Tu es la lumière qui brille sur ma route, tu es cette main qui me protège de la chute. Tu es mon plus fidèle compagnon quand j’ai des doutes, tu es l’arbre de vie qui nourrit mon âme et apaise mon cœur. L’amour m’a liée à toi à jamais. Par toi, je suis devenue un cœur qui pardonne et qui donne sans compter, à l’infini.

Regarde-moi : je suis arrivée plus petite qu’une goutte d’eau et j’ai maintenant la force d’une rivière.